Tendance Gla Gla

La « tendance Gla Gla » est une ligne de la collection automne/hiver 2011-2012 d’André. Avec l’arrivée des premiers flocons, et surtout la persistance de la pluie, je songe à abandonner mes méga compensées en toile Asos trouéesdepartouttellementjelesaime, mes Reebok Wonder Woman avec  lesquelles je patauge en mode Slorp Slurp à chaque pas, mes boots André vieilles de 3 ans avec une semelle si usée que je sentirai un grain de poussière en marchant dessus.

Mon placard à chaussures est, pour résumé, tout pourri cette hiver, cette année complète en réalité. Jusqu’à présent je craquais pour une paire par mois, presque. 2011 fut l’année où je n’ai acheté que 3-4 paires, dont 2 n’ont jamais été, merci les achats par correspondance et la flemme du « non non je ne vais pas renvoyer pour si peu, j’irais chez le coordonnier voir s’il peut me sortir d’affaire » chose que je n’ai JAMAIS faite, 1 est en toile compensées et trouées, et 1 fait slorp slurp avec la pluie.

Je vis actuellement en mode slorp slurp, en tentant d’associer des baskets rouge brillant/bleu étoilé/doré, avec à peu près toute ma garde robe. Quand ça passe moyen, c’est les toiles trouées. Et ça passe. Désespoir pédestre.

Pour en revenir à la collection André, j’adore le style randonneuse de la ville, prête à affronter tous les pavés munis de ses trappeurs à talons ! Et Gla Gla est vraiment dans cet esprit. Et la moumoute en hiver, forcément ça donne envie. Promesse à mes pieds : Ok en 2012, je craque mon budget pour votre bien-être. 

Le mocassin hybride Marmotte tout doux, tout chaud, André Gla Gla

La boots motarde des montagnes Motocross et son petit lainage de cheville, André Gla Gla

La boots Zilly pour combattre les grizlly urbains, chez Cosmo Paris. J’ai flashé sur cette paire aux Galeries Lafayette, les chaussures étaient alors présentées avec des lacets rouges, à tomber parterre.