23/12 – cocooning – 04/01

Une semaine de vacances, sans partir, ça donne quelques journées de repos intense à la maison. Au programme un canapé, un chéri compagnon de canapé, une tasse de thé, des séries, des chats ronron… Mais pas que.

Aperçu d’une semaine de glandouille:

  • En couple, parents et beaux-parents divorcés, si on calcule bien, on obtient 4 repas de Noël, beacoup de nourriture à ingérer, d’alcool à digérer, de cadeaux à offrir et à déballer. C’est également 4 occasions de se réunir en famille pour un moment de partage et de convivialité, d’augmenter la consommation de Spasfon et aspirine, de planter 6 mois de son régime Dukan…
  • Premier saut dans la salle de bain au réveil, le bac à linge sale me nargue de son vomi textile. Pendant cette semaine de congé j’ai donc pris les choses en main et fait mes 3 mois de lessive en retard. Je peux fièrement constater que maintenant le bac est toujours rempli mais le couvercle tient fermé.
  • Après avoir déballer ma machine à coudre de Noël, j’ai eu envie de faire des essais. Or pour se faire, j’avais besoin de matériel de type tissu et fil. Un saut chez Mondial Tissu plus tard, me voilà lancer dans une après-midi couture en folie. Je peux tristement avouer que ma première fabrication de genre jupe est immettable.
  • Avant d’aller acheter un kit de couture, un détour chez Castorama fut nécessaire, parce que c’est tellement castoche que pendant les vacances, faire du bricolage ça ressemble à un bon film avec une tasse de chocolat chaud…. C’est ce qu’on veut nous faire croire.

Il y a aussi les visites chez les amis qui habitent loin, les courses pour la soirée de nouvel an, et…

 ! AMERICAN HORROR STORY !

OUIIII j’ai quand même fait la grosse patate de canapé qui ne quitte pas son pyjama, son pilou, et qui fait une énorme crise de boulimie télévisuelle. Cette série est absolument à découvrir. Elle fait un peu peur (brrrr ça m’angoisse), mais l’histoire est si palpitante que nous avons regardé la première saison en 3 jours, enchaînant épisode sur épisode.

En gros, il s’agit d’un couple en crise, parents d’une adolescente, qui se donne une nouvelle chance. Leur nouveau départ se base sur un déménagement dans une magnifique batisse de 1926 à un prix dérisoire… En effet les derniers propriétaires sont morts dans la maison.  On découvre rapidement que ce lieu est chargé d’histoires étranges, de drames, et d’autres mystères… C’est la nouvelle série signé Ryan Murphy, créateur de Nip/Tuck et de Glee, qui devait s’ennuyer dans l’univers bisounours des lycéens aux voix d’anges.

C’est bon les vacances !