La maladie

Comme à mon habitude, j’ai pris une semaine de congé sans raison, juste pour écouler des jours. Je m’étais établi un programme ambitieux de femme overbookée au quotidien.

La décision était donc prise, j’irais à la piscine tous les jours, car j’adore ça et y aller en prenant le temps de traîner, de palmer, de plancher, à des horaires où le lieu est déserté, quel luxe! De plus, j’irais également en mairie refaire ma carte d’identité périmée, car le service ferme à 16 heures, il m’est donc impossible de m’y rendre lorsque je travaille. Pour cela j’aurais dû me faire flasher la face vide de sentiment et nue de tout artifice, glamour, et regrouper un tas de papiers. Dans mon planning, il y a aussi un rendez-vous chez le coiffeur. C’est décidé, je fais tombé le chignon boule et lui dis bye bye.

(ma photo coup de coeur pour me décider à y aller)

Le destin en a voulu autrement. Ou peut-être est-ce la soirée fille du vendredi précédent cette semaine de congé en mode champagne et cigarettes en extérieur et sans manteau (au vestiaire). Quoi qu’il en soit dès lundi une sympatique toux a commencé à me gêner mais sans plus, je me suis juste dis « c’est le cancer à cause du week-end chargé en nicotine ».

Lundi c’est le grand soir, direction le Luxembourg pour aller voir Justice en live. YEAH! J’évite de faire la bise à tout Metz qui est là pour remuer du popotin à la Rockhal. Je garde mes microbes, je suis une fille sympa. Ce cadre idyllique n’est que de courte durée. Malaise au milieu du concert, drame, infirmerie, je suis bof moyen à ce moment là. Et ce n’est que le début. Fièvre dans la nuit. Fièvre le lendemain. LA JOIE!

pour voir plus de photos du live de Justice, on clique ICI !!! 

Après 6 ans et demi de « je laisse pousser mes cheveux pour ressembler à une sirène », et 2 ou 3 coupages de pointes par ma cousine coiffeuse, j’appréhende un peu ma visite au salon. Avec la fièvre et la toux par grosse quinte, ce qui est normalement un moment de détente, de bien-être, de chouchoutage de soi, a été tout le contraire. Les courbatures m’ont gâché le massage du cuir chevelu dans le bacet j’avais fortement envie de speeder un peu la coiffeuse pour rentrer chez moi et m’emballer sous la couette au plus vite. Ce que j’ai fais en traînant ma tête de bichon (à cause du séchage de 45 minutes par la professionnelle consciencieuse) non sans peine jusqu’à chez moi, dans l’attente d’aller chez le médecin en fin d’après-midi. « C’est virale, rhinon-pharyngite-bronchite ». LA JOIE à 200% !

J’ai donc passer une bonne partie de mes vacances telle l’otarie de la pub pour Cuir Center, hésitante entre l’envie de pleurer au monde entier ma peine de ces congés ratés, et l’envie de me laisser mourir, notamment de faim par manque de courage.

Voilà  j’ai râlé auprès de vous à propos de ma superbe semaine, et justifié ma longue absence.

Il y a quand même du neuf. J’ai reçu mes lunettes Jimmy Fairly, je vous prépare un article là-dessus très vite. J’ai aussi fait pas mal de repérage shopping, je vais partager quelques coup de coeur. Et j’ai dû oublié des choses, ça me reviendra. Portez-vous bien, ne fumez pas, ou mettez une écharpe, c’est toujours l’hiver!

*pour voir plus de photos du live de Justice, on clique ICI !!!