Tropique, tong & tattoos

Le tatouage et son histoire est en perpétuel mouvement. Du marin à la prison, il a été lourd en stigmate et en signification. Aujourd’hui il n’est plus uniquement l’apanage des loubards et autres rebelles, la tatouage a le vent en poupe et il est tendance.

Cette année le tatouage s’est fait haute couture. Très présent sur les podiums il colle à la peau des mannequins comme un nouveau genre de make up. Vu chez Louis Vuitton,Thierry Mugler , Jean-Paul Gaultier ou encore Rodarte, le pionnier du genre se trouve chez Chanel. En effet Peter Philips a créé en 2010 pour la marque des décalcomanies poétiques à l’image de la marque, vu sur les modèles lors des présentations de collection, ils sont disponibles en boutique à toutes les clientes (gamme plutôt féminine).

Pas de besoin donc de passer sous l’aiguille pour être la page, il suffit de retomber en enfance avec une éponge humide pour habiller sa peau d’un petit dessin et briller sur la plage. De la haute couture à une consommation populaire, j’ai choisi quelques distributeurs de tatouages éphémères, bien plus graphiques et esthétiques que ceux qu’on trouvait dans les Malabars!

BERNARD FOREVER 

TATTLY

 

Pour les plus créatif, le site Mon Côté Funk  propose de créer ses propres tattoos à partir de dessin, logo, textes…

Pour les marqués à vie, petite piqûre de rappel, sans jeu de mot, le soleil n’est pas bon ami avec l’encre. Si vous ne voulait pas que le noir mute en vert, et histoire de bien faire vieillir son tatouage d’amour, on court chez Sephora acheter le Baume solaire protecteur açai pour tatouage de la marque Sol de Janeiro. Hydratant et à l’indice 50, il est naturel et transparent.